Comment fonctionne une pompe à chaleur avec des températures négatives ?

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
fonctionnement-dune-pompe-a-chaleur-avec-des-temperatures-negatives

La pompe à chaleur, un des moyens de chauffage le plus économique, prend de l’énergie dans le milieu naturel et les transforme en chaleur. De ce fait, comment fonctionne-t-elle sous des températures négatives ? Est-elle efficace ? Qu’en est-il de sa consommation sous le grand froid ? Découvrez les réponses dans cet article.

Fonctionnement d’une pompe à chaleur avec des températures négatives

Si en général, une PAC récolte des calories dans l’air, ou dans le sol ou bien dans l’eau. Ceci grâce à un évaporateur qui les envoie au liquide caloporteur. Le compresseur transforme à son tour ce liquide en gaz qui redeviendra liquide avec la fonction du condenseur. Le travail commence dès que le détenteur relâche la pression du liquide. Finalement, l’émetteur capte la chaleur et la diffuse dans toute la pièce.

Une pompe à chaleur température négative fonctionne de la même manière en absorbant les calories contenues dans le milieu extérieur. Mais sa consommation est très importante et c’est embarrassant, car une PAC est censée être économique. Sous le grand froid, le ratio est moins élevé et est indiqué par le coefficient de performance (COP).

L’efficacité d’une pompe à chaleur sous les températures négatives 

efficacite-dune-pompe-a-chaleur-avec-des-temperatures-negatives
efficacite-dune-pompe-a-chaleur-avec-des-temperatures-negatives

La consommation d’une PAC est plus élevée sous le grand froid du fait que la température de ses sources, l’air, l’eau, et le sol est presque le même que celle du circuit de chauffage.

Toutefois, l’efficacité d’une pompe à chaleur température négative varie d’un type de PAC à un autre. La pompe à chaleur aérothermique par exemple, cet équipement qui capte des calories dans l’air est plus sensible au froid. Son rendement est en baisse et sa consommation en énergie augmente sous les températures négatives.

Tandis que la pompe à chaleur géothermique, qui puise de calories dans le sol, n’est impactée par le froid qu’un petit peu. Il faut seulement noter que la géothermie verticale est plus efficace, alors que celle horizontale est limitée sous une température de terre de -10 °C.

Quant à la pompe hydrothermique, elle n’est pas vraiment impactée par le froid, du fait qu’elle trouve de l’énergie dans l’eau de nappe phréatique. La température de ce dernier reste invariable, 10 °C à 14 °C, peu importe la saison.

Comment se passe la consommation d’une pompe à chaleur température négative ?

consommation-dune-pompe-a-chaleur-avec-des-temperatures-negatives
consommation-dune-pompe-a-chaleur-avec-des-temperatures-negatives

Comme dit plus haut, une pompe à chaleur consomme plus pendant la période de grand froid. La hausse de la consommation d’électricité est due au fait qu’elle a des difficultés à capter les calories et qu’elle a besoin de bouchées doubles.

Ce problème peut être résolu par le chauffage d’appoint si vous n’êtes pas dans une région tempérée.  Pensez-y, en plus du PAC si votre maison se trouve dans la montagne ou dans une région où l’hiver est rigoureux et long. Un poêle à bois permet très bien d’échapper à cette surconsommation électrique.

Toutefois, pour qu’une pompe à chaleur ne consomme pas trop, on peut procéder au dégivrage et surveiller que l’air rejeté ne givre pas.

Laisser un commentaire

À propos

L’entreprise Couverture Pro Versailles est spécialiste en couverture, installation de toiture, réparation de toit, isolations de combles, démoussage de toiture à Versailles et ses environs

Nous Appeler

Autres informations et conseils

Comment fonctionne une pompe à chaleur avec des températures négatives ?

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Autres informations et conseils